•  Dans le jardin de Messire Merlin il y a encore des petits 'résistants'!

     

    Ordre : Orthoptère 

    Famille : Bradyporidae

      Ephippiger diurnus, Ephippiger ephippiger ou Porte-selle ou Hotteux

     Etymimologie : éphippigère signifie en grec "porte selle"

    Observation : 26 novembre 2013

    Cahors 46

     

    'Essai Vidéo de Messire Merlin'

     

    On peut apercevoir les pièces buccales, 

    soit sur les mâchoires : palpes maxillaires, soit sur la lèvre inférieure  :palpes labiales. 

     

    ' Portrait d'orthoptère'

    Ephippiger provincialis femelle ou Ephippiger diurnus, Ephippiger ephippiger ou Porte-selle ou Hotteux

    Détails :

    'tête globuleuse'

     'Pronotum arrondi à forme typique élevée et dilatée en forme de selle de cheval'

    'antennes insérées au-dessous des yeux'

     

     

    "L'heure du repas, grosse faim"

     

    Ephippiger provincialis femelle ou Ephippiger diurnus, Ephippiger ephippiger ou Porte-selle ou Hotteux

    Ephippiger provincialis femelle ou Ephippiger diurnus, Ephippiger ephippiger ou Porte-selle ou Hotteux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    'Pas moyen de  becqueter tranquilou !'

     

     

    Ephippiger provincialis femelle ou Ephippiger diurnus, Ephippiger ephippiger ou Porte-selle ou Hotteux

    'on voit bien l'occiput noir de la tête typique de  l'espèce et les ailes atrophiées'

     

     "Un appareil buccal impressionnant!"

    Ephippiger provincialis femelle ou Ephippiger diurnus, Ephippiger ephippiger ou Porte-selle ou Hotteux

     "Mais qu'est ce qu'elle fabrique l'autre à me z'yeuter comme ça !?

    Elle veut ma photo ou quoi!"

     

    Orthoptère : Ephippiger diurnus, Ephippiger ephippiger ou Porte-selle ou Hotteux - Femelle

     'Oviscapte' (1) de Madame.

     

    Merveilleuse Nature! 

     

    Le coin des P'Tits curieux :

    L’ovipositeur, ou oviscapte  (parfois également désigné par le terme tarière) désigne un appendice abdominal rencontré chez des femelles de nombreuses espèces d’insectes.

     Fonction de l'ovipositeur :

    Bien souvent long et effilé, il sert à déposer les œufs en des lieux favorables à leur incubation (sol, végétation ou corps d'un hôte).

    Chez les sauterelles, cet organe de ponte a typiquement la forme d’un sabre. 

     

     

    Partager via Gmail

    27 commentaires
  •   "Le fourmilion au crépuscule"

    Une look de libellule ....mais.... !!!

     

    Névroptères :  Le fourmilion

      Névroptères :  Le fourmilion  

                                                                                    " Des antennes en massues et de gros yeux " Fourmilion sur lavande 

     

    "Une Fée aux longues ailes' 

    Névroptères :  Le fourmilion

    "Ailes très grandes et densément nervurées"

     

    Névroptères :  Le fourmilion Névroptères :  Le fourmilion  

                                 " Comme une cape de dentelle"                                                                                                                              "Des pattes épineuses" 

      

     Observation : 12 juillet 2013 - 20h- Cahors – 46 Les Ramonets.

     au Jardin de MessireMerlin 

    Ordre : Névroptères

    Famille : Myrméléonidés

     

     Après une journée de grandeur chaleur, plus de 39°, le Soleil faiblit enfin. Le ciel rouge semble rendre hommage à l'astre couchant.

    Là, dans la lavande odorante un élégant fourmilion se balance au gré d'un léger vent.

    Intriguée, je me penche doucettement. Surpris, il semble me dévisager avec ces énormes yeux !

     

    Il est aussi gracieux qu'une libellule mais différent cependant. Des antennes en massues bien développées, des ailes très grandes densément nervurées un véritable travail d'orfèvre. Au repos elles recouvrent son abdomen à la manière d'un toit, alors qu'elles restent horizontales ou sont accolées face à face chez les Odonates. Autres différence, les libellules sont diurnes alors que les fourmilions sont eux crépusculaires, voire plus ou moins nocturnes.

    C'est dans les buissons et les grandes herbes qu'ils se reposent la journée.

    Si vous les dérangez, vous pourrez constater que le vol du fourmi lion est peu assuré. Que voulez vous, on ne peut avoir toutes les qualités !!!

    Chez la plupart des espèces, la larve creuse un "entonnoir" caractéristique, piège astucieux et

    redoutable pour les petits insectes, notamment pour les fourmis (d’où leur nom de fourmilion ou fourmi-lion).

    La fourmi piégée glisse le long des parois, enlisée dans le sable.... aucun espoir pour la malheureuse de sortir de cet entonnoir !

    J'ai pu observer la scène de crime et croyez moi le piège est sans faille !

    La présence de ce piège est toujours subordonnée à l’existence d’un substrat suffisamment fin et

    fluide, pour que la larve puisse y creuser son fameux entonnoir !

    Dans le jardin de Messire Merlin, au pied du cyprès bleu on peut observer quatre entonnoirs.....

    Souci, lorsque Messire Merlin lève la patte les entonnoirs sont en danger !!! Bref!

     

     

    Sources :

    http://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i154lequet.pdf

    http://www.e-fabre.com/e-texts/souvenirs_entomologiques/fourmi_lion.htm

     

     

    Partager via Gmail

    36 commentaires
  • "Harmonie"

    « L'harmonie c'est la conciliation des contraires par l'écrasement des différences. »

     Jean Cocteau 

    Clic pour agrandir

    Quand

    "Céphalaire à fleur blanche,  Cephalaria leucantha  et Dame chenille."

    Cahors le septembre 2013 - Le jardin de Messire Merlin      

     

     

    Quand

    "Coléoptère - Chrysomèle sur fleur de scabieuse."

    Septembre 2013 - Jardin de Messire Merlin     

     

    L'harmonie selon Messire Merlin......

    Quand Dame Nature joue les artiste.

    Partager via Gmail

    36 commentaires
  •  

    "Le Phasme gaulois,  Clonopsis gallica"

    Ordre des phasmoptères. 

    Observation 20 septembre 2013.

    Cahors 46 – Mont Saint Cyr. 

    Il y avait beaucoup de vent  l'ennemi de la Macro... mais le passionné est patient !

    Clic pour agrandir

     

     Phasmoptères :le Phasme gaulois,  Clonopsis gallica

     

     'Taille : 8 cm de long'

     

     

    " Voilà une bien étrange petite bobine!"

     Phasmoptères :le Phasme gaulois,  Clonopsis gallica

     

     'Détails de la tête.'

    Les antennes du phasme gaulois comptent de 10 à 13 articles. 

     

    "Amputation volontaire"

     Phasmoptères :le Phasme gaulois,  Clonopsis gallica

     

    'Le mot phasme vient du grec : Phasma : apparition, fantôme.' 

     

    Ma petite galerie de phasmes......

     

     Phasmoptères :le Phasme gaulois,  Clonopsis gallica

     

    Sur ce, bonne nuit!!! 

     

     Le coin des P'tits curieux :

    Une rencontre inattendue!

    Le Phasme gaulois est inoffensif. C'est un adorable mangeur de feuilles, un phytophage.

    Il existe en version  verte, comme ici  ou en version brune.

    Il passe bien souvent inaperçu dans son élégant habit "couleur végétal".

    Son corps cylindrique fin et allongé se confond parfaitement avec les herbes, les arbustes, un mimétisme sans faille, pour échapper aux prédateurs!

    Des insectes brindilles sympathiques. Comme certains coléoptères lorsqu'il se sent menacé, le phasme se laisse tomber de son support et fait le mort, immobile et tout raide!

    Un véritable artiste en la matière ! Ce comportement est souvent appelé "simulacre de mort" ou catalepsie. Mais, comme j'ai pour principe de ne jamais « déranger » mes amis, j'ai pu l'observer tout à mon aise.

    Je constate qu'il lui manque une patte ! Je suis à demi étonnée. Le phasme est un insecte capable de s'amputer pour survivre.

    La patte se décroche du corps à la base du fémur....ici, ça semble être le cas.

    Étrange nature ! Un jeune insecte  amputé, peut retrouver une patte de taille normale ! Magie de Dame Nature ! Cette capacité de régénération diminue chez l'insecte plus âgé.

    Pour ce qui est de leur morphologie voici un site remarquable : Aramel 

    Source : http://www.corif.net/site/especemois/phasme.htm.

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    27 commentaires
  •   'Le Diablotin '

     

     "Le diablotin, Empusa pennata"

     photo  tournée 90° à gauche

     

     

     'Diablotin dans un chardon Roland'

     

     

     

        

     

               

     

     

     

     

     

                         

     

     

      " Maman"

    de face et de profil

                       Empuse - Cahors 46- juillet 2013    

     

     

         

    Mantoptères : Empuse et Diablotin

     

     

     "Abdomen retroussé du diablotin" 

     

     Observation : 11 août 2013 - Cahors 46- Mont Saint Cyr.

    Le diablotin 2013 est arrivé ! Bien campé sur ses quatre délicates pattes il semble me toiser du haut de ses 3centimètres de haut. Pas trouillard le bougre ! Aussi fluet qu'une brindille d'herbe il vacille au moindre souffle de vent mimant un adorable petit danseur!

    Soudain, il sautille, gesticule, s'élance sur une proie ! Agile acrobate il défie les lois de l’apesanteur.

    Puis, sagement, le voilà qui reprend sa pose, la tête en bas, les pattes ravisseuses soigneusement repliées, il plonge dans une prière secrète en quête de victuailles :

    "Sainte Gamelle ne m'oublie pas"

    Par moment son étrange petite tête se retourne vers moi intriguée par ma présence. Il me dévisage un instant de ses grands yeux avant de reprendre sa pose religieuse. Une véritable œuvre architecturale ! Un abdomen retroussé qui au fil du temps se dépliera pour ressembler à Papa ou Maman (1), une absence d'ailes, une frimousse à part... souvent qualifiée d'alien. Il conservera ce look si particulier jusqu'à la fin de l'hiver. Éclot en août il passera l'hiver sous forme de larve, il devra affronter la pluie, la neige, le froid, le vent violent.... pour assurer sa survie ! Je croise souvent des femelles mais assez peu de mâle !Il est temps pour moi de le laisser à sa chasse.

    Je me retourne une dernière fois devant ce frêle insecte.... attendrissant !

    Demain, peut-être, sera-t-il encore là.

    Mantoptères : Empuse et Diablotin

     A tout Bientôt! 

    Le coin des P'tit curieux :

    Jean-Henri Fabre

    Souvenirs entomologiques - V

     

     

    Partager via Gmail

    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique