•  

    'Un petit tour chez le Frelon asiatique'

    Hyménoptère : Frelon asiatique, Vespa velutina

    "Un redoutable prédateur."

     Cet  épouvantable assassin, qui sévît dans le Nord de l'Inde, en Chine ou dans les montagnes d'Indonésie,

    s’attaque depuis quelques années, à nos adorables abeilles !

     Il serait arrivé en France, accidentellement, caché dans un chargement de poteries chinoises fin 2004 déposées vers Tonneins en Lot et Garonne.

    Un malheureux hasard ! On voyage comme on peut...!

    Puis, la nature a fait le reste. La Reine Frelon échappée des poteries a honoré pleinement son rôle de reine.

    C’est ainsi qu’aujourd’hui le Frelon asiatique s’installe dans notre beau Pays de France menaçant nos amies les abeilles et d’autres hyménoptères sociaux !

     

    Carte d’identité de ce tueur d’abeilles ! 

    Taille.
    Les ouvrières mesurent de 20 à 25 millimètres de long.
    La Reine, elle, jusqu'à 30 mm, par rien!

    Thorax.
    Il est entièrement brun noir velouté. Les segments abdominaux sont bruns, bordés d'une fine bande jaune orangé.Seul le 4e segment de l'abdomen est presque entièrement jaune orangé, c'est par cette caractéristique que on le repère bien.

    Pattes.
    Elles brunes sont jaunes à l'extrémité.Tête.
    Elle est noire et la face jaune orangé. Et un peu les yeux bridés !

    L’air.  Un air pas très sympa !

     

    Hyménoptère : Frelon asiatique, Vespa velutina

     'Le 4ième segment est bien visible'   Frelon asiatique - Cahors 46

      

    Le nid de ses « Désirées Landru »

     Les nids de « papier mâché », sont impressionnants et abritent de très grandes colonies. Ils sont construits très hauts dans les arbres, douze à quinze mètres, bien à l’abri des regards, une manière comme une autre de se protéger.En effet l’humain marche rarement le nez en l’air, de peur de se prendre un réverbère de plein fouet ! L’hiver, lorsque les arbres ont perdu leur feuillage, les nids sont bien visibles. En me promenant sur les rives du Lot, à Cahors, j'en ai aperçu trois. Le nid est de forme sphérique, lorsque sa taille ne dépasse pas 60 cm de diamètre. Il peut devenir ovalaire, un peu comme une montgolfière à l’envers, mais bien moins sympathique, et atteindre jusqu’à 1 m de haut et 80 cm de diamètre quand il est fixé, comme c’est souvent le cas, à plus de 15 m de haut dans un grand arbre (Villemant et al., 2006 )

    Hyménoptère : Frelon asiatique, Vespa velutina

    "Nid sur les rives du Lot 46"

    Hyménoptère : Frelon asiatique, Vespa velutina

    "Détail du Nid" Cahors 46 - Janvier 2013

    Photos de piètre qualité mais l'hiver c'est l'hiver!

      Assassinat : Mode opératoire

     Redoutable prédateur. Il s'attaque à nos abeilles, notamment, aux ouvrières des ruches. Selon certains observateurs,  il se positionne en vol à l'entrée des ruches guettant les « ouvrières » chargées de leur récolte de  pollen. Le mode opératoire est bien rôdé, âmes sensibles s’abstenir….Mais, il est bon de savoir qu’un frelon arrive à tuer et à emporter une abeille en quelques minutes. Le pollen de la défunte est précieusement récupéré par  l’assassin profiteur ! Une dizaine de frelons suffisent à condamner une ruche... ! Messire Merlin, dit aussi « Super Courage » mènera une enquête minutieuse pour vérifier la  véracité de la technique meurtrière.
    Traquons ces Barbares ... Mais soyons prudents… pas comme Messire Merlin et moi-même… la macro photo est une passion 'avec' risque !  

    Piqûre

     Parlons piqûre. Les piqûres sont dangereuses, ça vous l’auriez deviné vu le gabarit de l’insecte. Le dard perfore jusqu'à 6 mm. La piqûre d’un frelon n’est donc pas à prendre à la légère ! Toutes les années des personnes piquées par ces Frelons meurent, non pour allergie mais pour empoisonnement au venin. Les chercheurs mènent une foule d’études  sur ces hôtes indésirables ! Il est impératif de les éradiquer, de signaler les nids avant qu’elles anéantissent nos « précieuses » Abeilles!

     

    Hyménoptère : Frelon asiatique, Vespa velutina

    "Portrait Frelon asiatique - Cahors 46"
    'Un air sévère quand même et de belles mandibules!'

     

    A méditer

    Ainsi va la Vie!

     

     

     Le coin des P'tits curieux : 

    Sources : 

    A lire : L'orchidée Sarracenia et le frelon

    Frelon asiatique :www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i143villemant-haxaire-streito.pdf

    Résistance de nombreux insectes aux insecticides -près de 500 espèces. :  http://aramel.free.fr/INSECTES18.shtml

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    22 commentaires
  •  

     

    "Il est bon, j'en suis convaincu, que la main du poète, avant de se refermer sur le porte-plume,

    ait caressé longtemps, fut-ce seulement des yeux, les bêtes porte-plumes, porte-poils, porte-vie, porte-songes."
     

    "Bêtes à bon Dieu"

    Louis Daubier

     

    Un élégant  diptère que nous croisons bien souvent l'été....

    Syrphe porte-plume, Sphaerophoria scripta

    "Syrphe porte-plume, Sphaerophoria scripta"

    Je l'ai observé pour la dernière fois de la saison le 24 octobre dernier. 

     

    Syrphe porte-plume, Sphaerophoria scripta

    "Accouplement"  Octobre 2012 - Cahors 46

     

    Très bonne soirée à Tous! 

    Partager via Gmail

    22 commentaires
  •      'Mes petits carnets'       

    Souvenirs d'été  2012

    "Le Sphex" 

    "Sphex sp. Identification D.Pelletier entomologiste OPIE"

     

    Hyménoptère : Sphex sp

     "Un individu de 4cm"

    'Observation Cahors 46 - 2012'

    Imposant le Bougre!

    Hyménoptère : Sphex sp

    Spex sp. Une très belle rencontre!

     

    Hyménoptère : Sphex sp

    "Le Sphex et la toute petite fourmi"
    Cahors   'les Ramonets' 

    Hyménoptère : Sphex sp

     Cahors   'les Ramonets' 

    Ordre    : Hyménoptère

    Famille :   Sphecidae

    Insecte prédateur de haut niveau

    J'avoue avoir été impresionnée par sa très grande taille, 4cm !

     

    Maintenant,   

        Pour les Doux et les Tendres!

    Voilà l'instant câlins...

    Argus.jpg

    'Argus sur brin de lavande'    

    Très bonne journée à Vous Tous!

     

      Le coin de P'tits curieux!

    à lire ou à écouter J-H Fabre : Le Sphex à ailes jaunes, un copain à notre Sphex!

     

    Partager via Gmail

    14 commentaires
  • "La mante religieuse attrape la cigale, mais le moineau guette derrière."

    Proverbe chinois

     

    Moineau_resultat.jpg

    Le guetteur....!'Moineau domestique, Passer domesticus'

     

    La Mante religieuse, Mantis religiosa

    Peu de personne l'apprécie, pourtant, la mante est "attachante".

    D'accord, parfois, lors de l'accouplement elle 'dérive' un peu!... mais,rien n'est parfait en ce bas monde!

    Elle est très curieuse.
    Lorsque qu'elle chasse, elle se laisse assez rarement détourner de son occupation!
    Un constat que j'ai fait lors des séances photos!

    Mantes-portrait_resultat-copie-1.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     "Mantes intriguée!"


    Petite-beaute_resultat-copie-1.JPG "Mante coquette."

    "Mantes" Cahors 46

     

     

     


    Mantes_resultat_1.JPG`

    "Portrait de Mante, grande noblesse" Cahors 46 Les ramonets - Septembre 2012

     


     

    P9070025_resultat-copie-1.JPG

    "Mante très élégante, jeu de jambes! " Alpes maritimes 06

     


    P8319255 resultat

    "Mante de dos,  pas sans charme."  Cahors 46

     


    Détails des pattes resultat

     "Détails des pattes ravisseuses . Ok, ça pique!"  "Alpes Maritimes 06"


    Mantescocon_resultat.JPG

    "Oothèque"  Alpes maritimes  06.   Octobre 2012

     

     


     

    Le coin des P’Tits curieux.

    Ordre      : Dictyoptères

    Familles   : Mantides, "Mantes"

    Une famille d’environ 2000 espèces mondiales : huit en France, dont la bien aimée "Mante religieuse" ou "Pregadiou" du Midi et le "Diablotin" de Provence (larve de l'Empuse).

    Carte de visite de la famille Mantides.

    Couleur : verte, brune ou jaunâtre. Le mâle est plus mince que la femelle ; il s'observe en vol autour des friches et buissons, lors de chaudes journées ensoleillées.

    Prothorax : allongé; tête triangulaire

    Pattes antérieures : modifiées en "pattes ravisseuses", petites, très mobiles

    Organes du vol toujours présents mais courts.

    Oothèque, sorte de "boîte à œufs", jamais fixée à l'extrémité mais déposée, bien souvent sur des pierres dans le midi de la France.

     

    Sous une attitude dévote se cache une redoutable carnassière. Outils de chasse : « ses pattes ravisseuses antérieures », de véritables pinces équipées de nombreuses épines.

    Les mâles de la Mante religieuse, reconnaissables à leurs longues antennes, finissent souvent entre les mandibules de Madame qui après l’accouplement ou pendant a souvent tendance à passer à table aux dépens de son partenaire. Sniff …. Drôles de manières Madame.

    “La mante, dans bien des cas, n'est jamais assouvie d'embrassements et de festins conjugaux. Après un repos de durée variable, la ponte déjà faite ou non, un second mâle s'accepte, puis se dévore comme le premier. Un troisième lui succède, remplit son office et disparaît mangé. Un quatrième a semblable sort. Dans l'intervalle de deux semaines, je vois ainsi la même Mante user jusqu'à sept mâles. À tous, elle livre ses flancs, à tous elle fait payer de la vie l'ivresse nuptiale 1

    1 Jean-Henri Fabre, Souvenirs entomologiques, Études sur l'instinct et les mœurs des insectes, La Mante, Les amours

     

    Elle a de très beaux yeux la bougresse ! Sur cette tête plutôt petite la vision est assurée par deux gros yeux à facettes et trois ocelles disposés en triangle sous les antennes. Ce double système de vision assure à la mante une excellente perception de son environnement et notamment de tous les mouvements. Ainsi, immobile elle peut suivre tous les déplacements de sa proie sans trahir sa présence, une maligne !

     

    La ponte se fait dans une masse ovale lamelleuse ou oothèque, sorte de "boîte à œufs”. L’oothèque est à mes yeux une véritable œuvre d’art. Les œufs sont pondus par groupes de 150 à 400 dans une oothèque de deux à quatre centimètres de long formée d'une sorte d'écume qui, en séchant, les isolera efficacement des intempéries mais, malheureusement, pas des micromammifères prédateurs ni des parasites. Cette enveloppe, abandonnée par la femelle, durcira rapidement à l’air. Dès la fin de l'été,  avec un peu de chance et de patience, on peut en dénicher sur des supports très variés : murs, pierres, piquets de clôture, ou sur toute formation végétale suffisamment rigide. En prélevant une oothèque en hiver et en la plaçant à l'abri des prédateurs dans une pièce non chauffée, on peut observer l'émergence de petites Mantes. Les éclosions peuvent s'effectuer en quelques minutes au mois de mai, en plein soleil. Un spectacle que j’ai eu pour ma part la joie de voir ! Plusieurs pontes peuvent suivre la première.

    “L'animalcule naît donc emmailloté (...) La bestiole tiraille, se démène, oscille, se courbe, se redresse. Les pattes sont extraites de leurs fourreaux ; les antennes, deux longs fils parallèles, se libèrent semblablement. L'animal ne tient plus au nid que par un cordon en ruine. Quelques secousses achèvent la délivrance.” (Jean-Henri Fabre, La Mante, L'éclosion)

    Le 23 octobre 2012 j’ai trouvé sous une pierre une oothèque. Je l’ai placée sur le bord de la fenêtre en attendant, avec un peu de chance, l’heureux évènement!

     


    Partager via Gmail

    16 commentaires
  •  

    "L'automne est le printemps de l'hiver."

                                                    Henri de Toulouse-Lautrec

     

    Cet adorable petit papillon est un insecte envahisseur!
    Rien à voir avec les extraterrestres, quoique...!
    Un envahisseur bien mignon!

    EncadrementBrun-du-pelargonium.-Cacyreus-marshalli.jpg

    "Le Brun du pélargonium ou Lycène des géraniums , Cacyreus marshalli"
    Cahors 46

     

    Encadrement-Brun-du-pelargonium.-Cacyreus-marshalli.jpg 

    "J'suis beau Moi! J'butine juste!"

    Encadrement3-Brun-du-pelargonium.-Cacyreus-marshalli.jpg

    "Le petit brun sur une fleur de souci."
    Non, non, je n'ai pas dis le petit jaune!

     

    Très belle journée à Vous ...

     

    Le coin des P'Tits curieux :

    Depuis  plusieurs années, le Brun du pélargonium Cacyreus marshalli défraie la chronique des nouveaux ravageurs horticoles en France. Il fait désormais partie de la faune française. Il est originaire d'Afrique du Sud où les chenilles se développent sur de nombreux Geranium et Pelargonium (Géraniacées) sans provoquer de dégâts sensibles car ses populations sont limitées par un large cortège de prédateurs et parasitoïdes. Réputée non migratrice, l'espèce a gagné l'Europe par transport passif accidentel.

    Source  : Inra Opie

    Partager via Gmail

    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique