• Dans l'article : 

    Araignée : Épeire des roseaux, Larinioides cornutu,

    je vous avez parlé du cocon dans lequel notre araignée passe la nuit et se retire à la moindre alerte.

     

    epeire dans son cocon la journée

     Épeire des roseaux, Larinioides cornutu dans son cocon. Cahors 46

    J'en conviens ses pattes velues dépassent légèrement du cocon, mais :

    "Comme on fait son lit on se couche"

    Proverbe français

     

     Messire Merlin  a une sainte horreur des araignées, aussi dès notre retour à la maison il s'est empressé de me m'inciter à faire un ménage minutieux!

    Merlin-et-la-pelle-copie-1.jpg

    Très bonne journée!

    Partager via Gmail

    26 commentaires
  • 'La Zygène judoka'

    9ième et 10ième Dan! 

    zygene-crop.jpg

    "Zygène" -  La 'ceinture rouge' est bien visible.

    Cahors 46

     

    Zygaena-hippocrepidis-ou-Zygaena-transalpina-.jpg

    On remarque les antennes en massue épaisse et allongée!

    Alpes Maritimes 06

     

    Jusque là c'est facile, non?

     

    Zygaena-purpuralis.jpg

    'Zygaena purpuralis'  - La forme des ailes "lancéolées"

    Cahors 46

     

    Observations :

    Antennes             :  en massue épaisse et allongée et l'abdomen a souvent une "ceinture rouge".

    Ailes antérieures : un peu lancéolées sont tachetées de rouge sur fond noir plus ou moins bleu-verdâtre.

     

    Coloration           : vive aposématique avertit les prédateurs de leur toxicité. Le message est claire : 

    'N'approche pas sinon gare à toi!'

    Fort de sa force de dissuasion 'rouge et noir', la zygène butine 'tranquillou' en plein soleil

    souvent sur les scabieuses, cirses et les lavandes.

    Ces couleurs se retrouvent chez d'autres comme la réduve, la coccinelle....

    Les guêpes, frelons...  ont

    optés pour le jaune et noir... histoire de goût, moins stendhalien mais tout aussi efficace!.

     

       cocon-de-la--Zygene-de-la-Coronille.jpg

                     "Chrysalide de "Zygène" dans son cocon parcheminé."

    Alpes Maritimes 06      

     

    Puis voilà, l'élégante zygène 'turquoise' non !....plutôt son cousin éloigné " a couleur métallisée!

     

    zigene-metal.jpg

     Un cousin de la zygène 'turquoise' : Adscita.mâle

    Alpes Maritimes 06

     

    C'est grâce aux antennes que l'identification est assez facile. En effet, 

    "Turquoises" mâles :  antennes plumeuses jusqu'au sommet.

    Adscita : antennes non plumeuses au sommet

     Voilà le minimun.

     

    L'identification est basée sur la répartition et le nombre de taches rouges des antérieures, sur l'importance de la bordure noire des postérieures et la présence ou non d'une ceinture rouge. Les sous-espèces et races locales sont nombreuses et compliquent l'identification. C'est pour cette raison que je laisse, aux experts, le soin d'identifier avec précision ses adorables créatures.

     

    Belle journée  et à tout bientôt!

     

     

    Source : Alain Hérès, spécialiste des "zygènes" et qui vient de sortir un "Guide des zygènes de France " publié par l'A.R.E.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    36 commentaires
  • Juste pour le plaisir!

    Elle s'apprête à dormir.

    'Adorable zygène installée sur un graminée' 

    zygene-Zygaena-fausta--1-crop.jpg

    "Zygène de la bruyère -  Zygaena fausta"

    Alpes Maritimes  06

     

     Ordre  :Lépidoptère

    Famille : Zygaenides

    Pas moins de 26 espèces françaises!

    Demain je vous en présenterai une autre.

     


    Partager via Gmail

    38 commentaires
  • 3 heures du matin,

    on sonne à la porte!

    Les-fantome-du-passe-copie-1.jpg 

    "Cahors 46"

    Je saute du lit, me dirige vers l'entrée.
    Messire Merlin, garde du corps pleinement dévoué, me suit courageusement.
    On ouvre, et là..... oh, surprise!

    Vin8-copie-1.jpg

    Drôle de Bonhomme! .... 

    ... et comme si ça ne suffisait pas, il est escorté dune drôle de bonne femme!

     

     Vin3.jpg

    Éberlués, on se frotte les 'yeux' ... non, ils sont toujours là!

    Messire Merlin me regarde l'air un peu déconfit. On s'observe,

    puis, comme si de rien n'était, on referme très soigneusement la porte à double tour et on file se recoucher sans piper mot! 

    Dans un sommeil tourmenté, je me demande si le célèbre Giuseppe Arcimboldo a donné la permission de minuit  à ses

    personnages ou s' ils se sont tout bonnement évadés de ses toiles pour voyager incognito !... et pourquoi?

    Peut-être, pour conforter ce fameux :

    "mangez cinq fruits et légumes par jour' 

    Certaines mauvaises langues diront que Messire et moi, avons une araignée au plafond, pour citer la célèbre formule!

    En parlant d'araignée..... voici une petite nouvelle venue agrandir ma jolie collection.

    Les arachnophobes peuvent partir sur la pointe des pieds!!!

    Bisous à eux et merci d'être venus nous rendre visite...

    Pour les plus courageux, les téméraires, voici :

    version 'recto'

    L-epeire-des-roseaux-Larinioides-cornutus.jpg

    "épeire des roseaux" Lac de Montcuq  46

    puis,

    Version 'verso'

    P7096986bis.jpg

    " Lac de Montquc 46"
    "On remarquera les petits gants de boxe et les papattes bien épineuses!"

     

    Vos papiers s'il vous plaît! :

    Carte d'identité  :

    Nom commun                       : Épeire des roseaux

    Nom latin                            : Larinioides cornutus

    Famille                               : Araneidae

    Taille du corps                    : 13 mm pour les femelles, 8 mm pour les mâles.

    Biotope                               : Bord de l'eau, endroits humides. Elles tissent un cocon dans lequel elles passent la nuit et se retirent à la moindre alerte. Petite bestiole, tu nous surprendras toujours!

    La toile                              : La toile est de forme géométrique, de grande taille mais de construction assez rudimentaire avec moins de 30 rayons. J'ai compté!  Elle est accrochée entre roseaux, joncs et herbes hautes.

    Chasse                               : Elle chasse plutôt en nocturne. Libellules et demoiselles sont des proies potentielles.

    Période d'observation         :  L'épeire est une des rares araignées à hiberner. On peut l'observer dès les premiers jours du printemps et jusqu'au début de l'hiver.

    Signe particulier                  :  Le motif présent sur l'abdomen est assez caractéristique  et permet de l'identifier, il suffit juste de ne pas avoir peur de la déranger!

    Vie de couple               : Excellente nouvelle! Contrairement à beaucoup d'espèces d'araignées, le mâle peut rester près de la femelle sans risque d'être dévoré. C'est pas beau l'Amour!

     

    Belle journée et à tout bientôt!

     

     

    Source de documentation  : Opie, Inra, Livre de Jean-Henri Fabre.

    Personnages : Lot of saveurs  juillet 2012 près de la maison du Malbec!   

    Partager via Gmail

    46 commentaires
  • Oh, les vilains petits vampires!

    Les âmes sensibles s'abstenir!

    Je vous invite à revenir une autre fois.... 

    Certes la nature est belle mais elle a ses lois tout comme les hommes ont les leurs.

    Punaise.jpg

    'Réduve des fleurs et sa proie'

    Cahors 46

    Les réduves chassent à l'affût cachés dans les herbes!
    Ce sont de véritables machines à tuer.

    Ces insectes sont typiquement "piqueurs-suceurs". Vous avez probablement remarqué la 'trompe', c’est le rostre. Ce rostre lui permet d'aspirer le sang et la chair de sa proie. Sur la photo, ci- dessus, on voit bien le 'rostre' planté dans le corps de la malheureuse victime!  Elle est en plein repas.

    Mode opératoire de notre "réduve". Elle poignarde  sa victime avec son puissant rostre, puis lui injecte son venin pour l'affaiblir et des zenzymes digestives qui liquéfieront les organes internes.
    La défunte sera ainsi plus facile à digérer!

    Rhynocoris-erythropus_.jpg

    "Alpes-Maritimes 06"

    Voilà une autre réduve en habit de livrée, très élégante  : 

    reduve-8.jpg

    'La Réduve irascible'

    Cahors 46

     Leur nom vient du latin "reduvius" dérivée de reduviæ, signifiant dépouilles.

    En effet, elle aspire le sang et la chair de ses proies.

    Je vous précise, quand même, qu'une piqûre de réduve est douloureuse pour l'homme!
    Amateur de macro photo, vous voici  prévenus.

     

    Famille: Reduviidae - Reduviidés.

    Genre: Rhinocoris.

    Espèce: erythropus et iracundus

     

    Fin de l'épisode sanguinaire.
    J'en conviens, ce n'est pas un article "glamour'

    A tous je souhaite une belle et bonne nuit!

     

    Source de documentation : Livre de Jean-Henri Fabre  

    Partager via Gmail

    37 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique