• Le drap mortuaire, Oxtythyrea funesta

    Observation : juin 2018- Cahors- Jardin de Messire Merlin 

     

    Ce matin, le soleil brille, les massifs de fleurs éclatent de-ci, de-là....récompensant vos positions à quatre pattes et vos multiples agenouillements pieux. 

    Vous arpentez paisiblement dans votre Éden une tasse de café à la main

    et soudain

    horreur ils sont pratiquement tous habités par de  petits coléoptères velus,  noirs et ponctués de petits points blanc!

     

     

    Le drap mortuaire,  Oxtythyrea funesta

    Le drap mortuaire,  Oxtythyrea funesta

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Votre mine radieuse et votre bonne humeur s 'évaporent.

    Vous vous approchez de plus près, le constat est sans appel : pétales ravagées!

    Ils sont partout : rosiers, pyracantha, iris, pivoines, cistes , églantiers, roses, renoncules, orchidées.....de véritables vampires de pétales!

    En plus ils font des galipettes pour assurer la pérennité de l'espèce, des sans gène!

    Ils vous narguent les bougres dans les Lilas!

     

    Le drap mortuaire,  Oxtythyrea funesta

    Le drap mortuaire,  Oxtythyrea funesta

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vous filez sur la 'toile' pour identifier cet étrange insecte et là vous découvrez son nom macabre : Le drap mortuaire!

    Votre journée est foutue et le jardin avec.

    Ça, c'est la version catastrophe......

     Certes vos pétales ressemblent à de la dentelle après leur passage.

    Mais ces cétoines 'voraces' sont aussi  des coléoptères pollinisateurs.

     Ils  apportent les grains de pollen de fleur en fleur les fécondant.

    On peut, lorsqu'ils deviennent trop envahissants, s'en débarrasser en secouant les fleurs .... pour réduire les dégâts ....

    Ici, on le laisse vadrouiller....  

     

     

     

     

    « LilasGrenouille rieuse, Pelophylax ridibundus, anciennement Rana ridibunda »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :