•  Observation : Cahors, juin 2018, jardin de Messire Merlin.

     

    'Le Demi-diable ou Centrote cornu ou encore Cigale épineuse'

    Ordre : Hémiptères, Homoptères
     Famille : Membracidés 

    Une allure bien insolite pour ce minuscule insecte ici :   5mm

    donc pas de quoi avoir peur!

     Inutile de grimper aux rideaux!

     

    Le "demi-diable", Centrotus cornutus,"Cigale épineuse"

     

    "Détail de ces insectes à l'allure étrange"

    Les ailes ne sont pas sans rappeler celles des cigales.

      

    Le "demi-diable", Centrotus cornutus,"Cigale épineuse"

    Le "demi-diable", Centrotus cornutus,"Cigale épineuse"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ces "cigales bossues"  vadrouillent incognito dans toutes types de végétation : ronces, iris, bois......

    Un petit diable peut en cacher un autre!

    Elles excellent dans l'art de passer inaperçues.

    Ce sont toutes des sauteuses remarquables.

    Le "demi-diable", Centrotus cornutus,"Cigale épineuse"  

    " Larves et adultes se nourrissent en piquant les plantes pour prélever leur sève."

     Ici,  sur les rosiers

     

      

     

    Le coin des P'tits curieux:

    - Sources : aramel. free  

    - Ce petit insecte se reconnait facilement à la forme de son pronotum avec 2 cornes près de la tête

      et son étirement vers les ailes en formant une excroissance ondulée s'épaississant vers le centre.

     - Membracide ou membracidé  vient d’un mot grec : membrax qui signifie cigale! 

      Ils appartiennent effectivement à la même famille  tout comme les cicadelles. 

    - Il existe une version verte : le Membracide-bison,  Stictocephala bisonia 

    Les œufs sont déposés dans ou sur les tiges et recouverts d'une substance cireuse.

     


    3 commentaires
  • "Les grands peintres  et les coquelicots"

     Van Gogh , Claude Monet  ont succombé au charme de ces fleurs champêtres.

    Une fleur si lumineuse et si vivante sous l'effet  du vent.

     

     Le Coquelicot 

    "Veux-tu danser?" lui souffle délicatement le Vent

    Ravi le Coquelicot rougit et répond : " Oui."

    Les danseurs  s'emportent puis soudainement  s'enflamment.

    Le Coquelicot perd la tête!

    Éole retrousse   sa fine robe 'rouge andalou'

    Il danse,  tournoyant jusqu'à s’étourdir.

    Ses pétales s'envolent, il se dévêt l'imprudent!

    Essoufflé il  s'arrête  dans les bras du Vent

    Vêtu simplement

    D'un bonnet et d'une collerette.... 

    Mais où est donc passée ma robe?

    SylviAnne D.

     

     

      Le coquelicot, Papaver rhoeasLe coquelicot, Papaver rhoeas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

            

     

    ' Frissonnement sous le vent'

     

    Le coquelicot, Papaver rhoeas

     

     

    Le coquelicot, Papaver rhoeas Le coquelicot, Papaver rhoeas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "Après une danse endiablée le voilà dans son plus simple appareil!"

     

    Le coquelicot, Papaver rhoeas

    Le coquelicot, Papaver rhoeas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "Le Coquelicot en petite tenue!"

     

     


    votre commentaire
  • Observation: Cahors- Juin2018- Minie marre.

     

    “S'il fallait tenir compte des services rendus à la science, la grenouille occuperait la première place.”

     Claude Bernard

    (médecin et physiologiste français)

     

    Grenouille rieuse,

    (Pelophylax ridibundus)

    5cm

    Le nom spécifique ridibundus est un mot latin signifiant "tout riant, avec la mine riante", en référence à son chant.

    Je dirai que je lui trouve un petit sourire malin.... Maligne oui, elle l'est!

    Grenouille rieuse, Pelophylax ridibundus

     

    En passant devant le mini bassin du jardin il me semble apercevoir deux yeux ronds rivés sur moi.

    Premier réflexe, je me dis : "tu as la berlue ma petite!"

    Puis, je m'approche et là ..... un petit plouf, bien caractéristique du saut du batracien, ne permet plus le doute!

    Je m'installe et j'observe dans un silence quasi religieux.

    La voilà qui se montre.

     

    Grenouille rieuse, Pelophylax ridibundus

    'Gribouille'

    Museau pointu,  yeux rapprochés, iris  sombres,  ventre blanc, moucheté de gris.

    Pattes avant  très courtes,  pattes arrière très longues et très musclées.

    Pour échapper aux prédateurs, les grenouilles rieuses  peuvent faire des sauts dont la longueur atteint 2 m.

     Les pattes arrière sont entièrement palmées.

    Grenouille rieuse, Pelophylax ridibundus

    "Miroir dit moi qui est la plus belle?"  

     Comme Gribouille est la seule et l'unique le miroir ne se mouille pas et lui répond :

    "Toi Gribouille!"

    Seulement voilà........au troisième jour..... le miroir hésite car non loin de là ......

     

    Grenouille rieuse, Pelophylax ridibundus Grenouille rieuse, Pelophylax ridibundus

     

     

     

     

     

     

     

    'Gribouilette

    aux 

    belles cuisses!'

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les grenouilles rieuses vivent environ 8 ans. 

    Me voilà donc avec deux grenouilles .

    Seulement après avoir lu de nombreux articles j'apprends que sous ce nom 'rigolo' de grenouille rieuse se cache une tueuse vorace!

    Originaire d'Europe de l'Est la grenouille rieuse représente une menace certaine dans le devenir des populations locales.

     Le chercheur allemand Dirk Schmeller explique :

    «La grenouille rieuse a été introduite par des humains vers 1920 en Europe de l'Ouest. Pour la consommation. Elle était très prisée des nobles», 

    Charnues et donc goûteuses  : « Elle est deux fois plus grosse que les grenouilles indigènes......"

    «Depuis les années 70, 5 000 tonnes de grenouilles rieuses ont été introduites tous les ans en France, vivantes.

    Elles sont censées être stockées dans un point d'eau proche d'un restaurant, mais elles s'en échappent régulièrement.»

     

    Elle vit plus longtemps et croît plus rapidement que les espèces indigènes.

    Et surtout, elle serait plus fertile, écrit-il, dans la revue Comptes rendus - Biologies, l'équipe de chercheurs franco-allemande pilotée par Dirk Schmelle .

    "Pire, si une grenouille rieuse s'accouple à une grenouille du coin - après tout, il n'y a pas de mal à se faire du bien,

    même avec une grenouille qui ne rit pas - et si descendance il y a, celle-ci sera rieuse, le génome de la première prenant le pas sur l'autre.

    C'est ainsi que la grenouille autochtone, peu à peu, disparaît."

    Si vous avez le temps je vous invite à lire l'article intégral en suivant le lien  : 'Et croît la grenouille rieuse'

     

    Sachant que  la  peau des amphibiens est particulièrement sensible  aux ultraviolets .

    Oui, oui, une grenouille craint les coups de soleil !

    Je me pose une question :

    "comment vont-elles supporter les températures torrides de l'été car la mini marre est peu profonde et en plein soleil!"

    Parasol, Ambre Solaire, Sombrero mexicain  ..... brumisateurs......peut-être?

    Quoiqu'il en soit, elles ont de belles bouilles!

    " Gribouillette et Gribouille" 

    Grenouille rieuse, Pelophylax ridibundus

     

     

     

    sources : Les grenouilles vertes indigènes menacées.

                   L'observatoire de la biodiversité et du patrimoine naturel en Bretagne précise, je cite : 

                  "La Grenouille rieuse occupe généralement des milieux différents de ceux dans lesquels vivent les Grenouilles vertes autochtones. 

                   Rana lessonae (autochtone), en effet, vit de préférence dans les marais et autres zones humides alors que  Rana ridibunda (introduite) s’installe dans les rivières et les étangs riches en végétaux.

                   Il y a donc une sorte d’évitement des deux espèces de Grenouilles." 

                  

     

     


    2 commentaires
  • Observation : juin 2018- Cahors- Jardin de Messire Merlin 

     

    Ce matin, le soleil brille, les massifs de fleurs éclatent de-ci, de-là....récompensant vos positions à quatre pattes et vos multiples agenouillements pieux. 

    Vous arpentez paisiblement dans votre Éden une tasse de café à la main

    et soudain

    horreur ils sont pratiquement tous habités par de  petits coléoptères velus,  noirs et ponctués de petits points blanc!

     

     

    Le drap mortuaire,  Oxtythyrea funesta

    Le drap mortuaire,  Oxtythyrea funesta

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Votre mine radieuse et votre bonne humeur s 'évaporent.

    Vous vous approchez de plus près, le constat est sans appel : pétales ravagées!

    Ils sont partout : rosiers, pyracantha, iris, pivoines, cistes , églantiers, roses, renoncules, orchidées.....de véritables vampires de pétales!

    En plus ils font des galipettes pour assurer la pérennité de l'espèce, des sans gène!

    Ils vous narguent les bougres dans les Lilas!

     

    Le drap mortuaire,  Oxtythyrea funesta

    Le drap mortuaire,  Oxtythyrea funesta

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vous filez sur la 'toile' pour identifier cet étrange insecte et là vous découvrez son nom macabre : Le drap mortuaire!

    Votre journée est foutue et le jardin avec.

    Ça, c'est la version catastrophe......

     Certes vos pétales ressemblent à de la dentelle après leur passage.

    Mais ces cétoines 'voraces' sont aussi  des coléoptères pollinisateurs.

     Ils  apportent les grains de pollen de fleur en fleur les fécondant.

    On peut, lorsqu'ils deviennent trop envahissants, s'en débarrasser en secouant les fleurs .... pour réduire les dégâts ....

    Ici, on le laisse vadrouiller....  

     

     

     

     


    votre commentaire
  • 'Je cherche surtout à mettre de la vie dans mes poèmes,

    à leur donner une odeur de pain blanc,

    un parfum de lilas, la fraîcheur d'une tige de sauge.'

    René-Guy Cadou

     

    Lilas

     

     'Lilas du jardin Cahors 2018'


    1 commentaire