• 'Anthidie cotonnière ou Abeille cotonnière'

    Anthidium manicatum.

     

    Hyménoptères,  Mégachilidé

     

    L’Anthidie cotonnière

    est une petite abeille sauvage1 commune très facilement identifiable dans sa robe noire rayée de jaune.

     

    L'Anthidium,  l’Anthidie

     

    'Abeille cotonnière sur oreilles d'ours'

     

     

    L'Anthidium,  l’Anthidie

     

    '….en moins de deux minutes la boule de coton 2 prend forme.'

     

    L'Anthidium,  l’Anthidie

     

    'feuilles d'épiaire de Byzance 3 appelées aussi  épiaire laineuse

    plus communément connu sous le nom

    d'oreilles d'ours ou encore oreilles de lapin'

     

     

    Le coin des P'tits curieux :  

    Observation

    Le jardin de Messire Merlin.

    Le juin 2015, Cahors 46

    l’Anthidie cotonnière est petite abeille sauvage1 commune très facilement identifiable dans sa robe noire rayée de jaune. Ma délicate cotonnière a élue domicile dans une espace peuplé de thym, sarriette, sauge officinale, lavande, romarin, trèfles...ce qui m'a permis de l'observer tranquillement.

    Le garde manger bien fleuri lui assure une vie paisible enfin presque , car ce milieu floricole attire inévitablement d'autres butineurs. Et c'est Monsieur qui assure la protection du territoire ! Il est réputé être bagarreur et macho. C'est un agité, il a un vol rapide . IL patrouille inlassablement traquant l'éventuel intrus!

    Lorsqu'il m'a découvert, j'ai pu effectivement constaté que sa réputation de 'chamailleur-protecteur' n'était pas une légende. Je suis restée de marbre attendant patiemment qu'il ait terminé son inspection , j'ai malgré tout bien compris que je le dérangeais. Il n'hésite pas à s'attaquer aux abeilles charpentières pourtant bien plus 'massives' que lui ! C'est un véritable plaisir que d' observer Madame, de la voir racler avec ses puissantes mandibules les feuilles d'épiaire de Byzance3 appelées aussi  épiaire laineuse plus communément connu sous le nom d'oreilles d'ours ou encore oreilles de lapin, puis, en moins de deux minutes la boule de coton prend forme. Chargée de son précieux ballot la voilà qui s'envole. Le ballot de coton bien serré sous son abdomen2 est si lourd que le décollage est parfois périlleux !

    Elle réapparaîtra peu de temps après pour à nouveau racler le duvet des feuilles et confectionner d'autres boules végétales. Impossible pour l'instant de savoir où est le nid. J'ai construis un hôtel à insectes mais comble d'ironie la belle le dédaigne... ah, les femmes ! Les nids des cotonnières sont situés au sol sous des cailloux, dans des fissures, dans des trous du bois ou encore dans les tiges creuses de plantes. Notre cotonnière va ainsi "tricoter" une petite cellule bien douillette de la taille d'un petit dé où elle emmagasine nectar et pollen qu'elle 'brosse' de son abdomen dans la cellule. Puis elle y pond un œuf, bouche la cellule et entame la construction de la cellule suivante près de la première. Finalement elle camoufle l'entrée de son nid avec de petits cailloux ou morceaux de bois.

    Depuis, dans l'hôtel à insectes j'ai pu observer plusieurs nids de cotonnières et de solitaires... merci Mesdames .

    Les abeilles solitaires sont menacées, en mettant de simples nichoirs à abeilles conçus pour leur offrir les conditions idéales de vie on peut contribuer à redonner des habitats naturels aux abeilles solitaires. Elles sont précieuses.

     

    Sources : Inra.fr/opie-insectes.

    Partager via Gmail

    24 commentaires
  •  

    De Bouziès  vers Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage.1

    Suivez le guide....

    pour une chouette promenade au temps des mariniers.

     

    Départ du  parking de Bouziès

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

    "Auprès de mon arbre,  

    Je vivais heureux, 

     J'aurais jamais dû m'éloigner d' mon arbre..." 

    sauf que là.... ça valait le coup de   

    ".....le quitter des yeux......."

    Georges BRASSENS

     

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le LotDe Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

                                              Le halage attention talons hauts!!                                                                                                     "Sur la table d'orientation de Saint-Cirq-Lapopie"

     

     

    Ce chemin taillé dans la roche entre Saint-Cirq Lapopie et Bouziès, le long de la rivière du Lot a été construit en 1845 par les hommes.

    Ce chemin de halage était utilisé par les chevaux afin de permettre aux gabares ou bateaux à fond plat,

    de remonter les courants chargés de marchandises locales en direction de Bordeaux.

    Les produits chargés étaient plutôt des vins de Cahors, des prunes séchées mais également les productions des tourneurs sur bois

    et plus précisément des robinets de tonneaux à vin.

     

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

     

    "Le long de la rivière...." 

    Découverte de ce bas-relief, ciselé dans la roche, qui est l'oeuvre du sculpteur toulousain Daniel Monnier.

    Il est censé représenter sa vision de la rivière Lot et de son environnement. 

     

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

     

    "Au toucher le mur est  incroyablement lisse

    et a  la douceur de la nacre"

      

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

     

    L'artiste présente à sa manière l'environnement de la rivière, de sa faune, sa flore et ses fossiles.

     

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

     

     

      

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

     

     

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

     

     

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "Messire Merlin couleur feuilles"

     

    De Bouziès à Saint-Cirq-Lapopie par le chemin de halage. Le Lot

    ' N'oubliez pas le guide Messieurs Dames!' 

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    22 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires